Elodie et son Raphaël

Version imprimablePDF version

       

Le téléphone a sonné le 11 mai 2017, le temps d’ultimes démarches et notre avion s’est posé le 28 octobre à Paris, au matin du premier jour du reste de notre vie… Raphaël n’est pas arrivé par le chemin attendu, il n’est pas né dans un chou mais dans la Vallée de Roses, en Bulgarie, le 24 avril 2015. L’attente est toujours terriblement longue lorsqu’un tel amour vous arrive, mais durant ces mois écoulés entre notre rencontre, le 4 juin à Kazanlak, et le retour si souvent et si longtemps imaginé, rêvé, espéré, Tania et Zlatka vous avez été nos fées. Deux fées à la fois bienveillantes et rassurantes,  efficaces et si professionnelles dans les démarches multiples qui nous paraissent à nous des montagnes… grâce à vous elles ne demandent que patience et confiance. Cette confiance, c’est par hasard que je l’ai placée dans votre agence « Mon enfant », lorsqu’il m’a fallu très vite choisir ue agence de médiation afin d’organiser le voyage pour rencontrer ce petit garçon dont je n’avais qu’une photo et queques bribes d’histoires. J’ai choisi « au feeling » comme on dit, lorsque mon mail adressé à plusieurs agences parmi celles indiquées par Caroline Bouchet, de l’Agence française de l’adoption, m’a valu une réponse et bientôt un appel chaleureux et précis de Zlatka. Le feeling est inexplicable,  j’ai su que ce serait « Mon enfant » qui m’accompagnerait dans cette aventure, comme quelques semaines plus tard, en découvrant les yeux de jai de ce petit bonhomme, j’ai su que c’était pour la vie.

Alors Tania, Zlatka, mais aussi votre équipe de l’agence à Sofia, vous avez piloté ce parcours ultime vers l’adoption de Raphaël pour qu’elle lui soit la plus sereine possible. Un défi pour ce petit homme de 2 ans que sa nouvelle maman, malgré tout son amour, allait arracher à sa terre, à sa famille d’accueil aussi, cette famille de Koprinka qui a si bien donné à Raphaël l’équilibre et la tendresse dont il avait besoin, et qui a fait en sorte qu’il est aujourd’hui cet enfant joyeux, au sourire pétillant et à la joie de vivre communicative. Cette famille et l’assistante sociale de Kazanlak ont été des piliers de son équilibre, je ne l’oublierai jamais.

Merci Tania pour tes visites auprès de lui, chaque mois afin de veiller toi-même à la «  préparation » de Raphaël. Merci pour les rendez-vous par « skype » qui m’ont permis d’attraper des sourires, bien utiles pour patienter… Malgré la frustration d’être loin et de ne pas vraiment communiquer, je le savais entouré des bonnes personnes.  Ton énergie, ta bienveillance, ton incroyable pouvoir d’attraction sur les enfants, ont rendu le parcours assurément plus paisible. Merci Zlatka pour nos longs échanges, ta patience, tes conseils, ton savoir, tes compétences multicarte, ta sensibilité immense… à vous deux, mère et fille, vous formez un duo aussi reconnu et compétent professionnellement que magnifique et bienveillant humainement !

Aujourd’hui, voici un peu plus de 3 mois, (déjà ou seulement, tant j’ai l’impression de l’avoir toujours eu avec moi !), Raphaël s’adapte tranquillement, joyeusement, il m’épate chaque jour et je sais que votre travail durant ces mois jusqu’au jugement du 25 septembre, et au-delà encore, y sont pour beaucoup. Vous êtes des piliers de l’édifice et cela, nous ne l’oublierons jamais. Pour tout cela merci, « Mon enfant » n’a pas été qu’une agence de médiation, intermédiaire indispensable et imposée,  mais un pont humain tout doux entre Raphaël et moi. Vous avez été la preuve qu’il faut non seulement croire en sa bonne étoile, mais aussi avoir confiance et savoir faire confiance aux bonnes personnes qui vous épaules. Je n’oublierai jamais celles qui ont contribué à l’arrivée de Raphaël dans ma vie.

Elodie Soulié

Share